La mystérieuse disparition d’Hillary Clinton de la scène politique américaine

Hillary Clinton

Hillary Clinton, qui incarnait le principal obstacle au changement de politique étrangère voulu par Barack Obama, n’est pas apparue en public depuis le 7 décembre.

Les interrogations sur la santé de Hillary Clinton se multiplient en fait depuis le début du mois de décembre et l’annulation au dernier moment de sa présence à Marrakech le 6 décembre lors du forum réunissant les Amis de la Syrie. Un Forum dont elle est à l’origine de la création. Il avait alors été annoncé qu’Hillary Clinton souffrait d’une grippe.

Hillary ClintonTrois jours plus tard, le 9 décembre, la grippe se compliquait d’un virus gastrique. Le 10 décembre, la veille du jour où elle devrait témoigner devant la Commission du renseignement du Sénat sur l’attaque terroriste du 11 septembre 2011 contre le consulat américain de Benghazi en Libye, le Département d’Etat annonçait qu’Hillary Clinton souffrait d’une commotion cérébrale après avoir perdu connaissance à la suite d’une déshydratation. Le 21 décembre, Barack Obama nommait John Kerry à la tête du Département d’Etat pour remplacer Hillary Clinton. La succession des troubles de santé de Hillary Clinton ne manque pas d’étonner et de susciter de nombreuses questions à Washington, les néoconservateurs mettent en doute cette version. L’ambassadeur John Bolton accuse ainsi Mme Clinton de feindre une « maladie diplomatique » pour ne pas avoir à répondre devant le Sénat de son incompétence dans l’affaire de l’attaque du consulat US de Benghazi.

L’attaque du consulat américain de Benghazi, qui a coûté la vie à l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye et à trois autres Américains, pourrait avoir été planifiée et organisée en amont, estiment des fonctionnaires américains. Le film « L’innocence des musulmans »,  a été réalisé par un promoteur immobilier israélo-américain, soutenu par le pasteur de Floride Terry Jones et qui concordent bien avec ses événements.

L’assassinat de l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye est un acte prémédité venant de l’extérieur.

Avez-vous oublié le 11 septembre 2011 et son Big-one attentat contre l’humanité? L’affaire du film L’innocence des musulmans, un pseudo-film vient un peu réactiver le trauma mondial qui a changé le monde il y a onze ans et rappeler du coup à l’humanité que les musulmans sont une menace meurtrière.

L’usage est rusé, cependant si les djihadistes sont des tueurs et des intolérants de première catégorie, ils servent bien à masquer le reste: interventionnisme, guerre contre l’Iran, ingérence ou prédation énergétique, etc.

Rien de mieux qu’un islamiste manipulé pour faire oublier, derrière l’écran de l’hystérie, la réalité. Les Terry Jones&Inc aux Etats-Unis l’ont bien compris depuis des années, depuis le 11 septembre 2001, justement.

ambassadeur Etat-unisL’affaire du film rappelle un peu les épisodes passés: le Coran brûlé, les caricatures danoises, le pasteur Terry Jones le polémiste américain, l’affaire du «voile français», etc.

L’affaire du film qui a couté sa vie au diplomate américain et qui a poussé des idiots barbus à attaquer l’ambassade des Etats-Unis au Caire, vient à point nommé pour réactiver le souvenir du 11 Septembre et faire réfléchir. Le sinistre anniversaire semble avoir été rappelé avec finesse.

Il n’y a pas plus facile à manipuler qu’un djihadiste qui croit que Dieu lui donnera des femmes (au paradis) quand il tue des hommes (sur terre). A l’occasion du onzième anniversaire du 11 Septembre, les amis de Terry Jones doivent s’esclaffer comme des fous.

ripLe pire, c’est que les « représailles » ne sont pas conformes au droit musulman. Faut-il rappeler qu’ils sont souvent matraqués par un discours religieux intolérant extrémiste et manipulés par certains faux dévots et des politiciens manipulateurs qui se servent de la religion pour atteindre leur objectif en usant de pratiques malsaines, de supercherie, exploitant la religion, les personnes inconscientes, peu cultivées qui ne comprennent pas et interprètent mal la religion en commettant des crimes au nom de la religion qui est innocente de leur actes barbares et inhumains. La religion interdit formellement l’utilisation de la force et de la violence, elle interdit notamment à tout musulman de porter atteinte à l’intégrité d’une personne, à ses biens et à ses valeurs, au contraire elle incite et recommande le dialogue, la tolérance, le respect, le pardon, la cohabitation et la coexistence et l’entretien de bons rapports. Les salafistes ignorent-ils que porter atteinte à la personne, aux biens, et à la paix constitue un péché impardonnable ?

Publicités

Réagissez a cette article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s